compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2017

Cinéma social LA SECU Histoires Vécues

Cinéma social

Salle Verdier 18h30

Mardi 4 avril 2017

222 rue de Maupassant Nîmes

LA SECU Histoires Vécues

Revenir à ses sources pour assurer son avenir

La Sociale.jpg

Le film de Gilles Perret La Sociale


-Rencontre avec des élus CGT du Gard aux dernières élections de 1983 (45% des suffrages) pour échanger sur les expériences vécues et nous projeter vers un avenir par des propositions prenant le contrepied du Medef et de la droite

Ambroise Croizat.jpg

Convivialité et poursuite des échanges pour ceux qui le souhaite

18/02/2017

CUBA UN AUTRE REGARD

 

Fidel Castro.JPG

SLVIE COSTIÉRES – CMCAS LANGUEDOC

Cinéma social

CUBA un autre regard

Salle Verdier 222 rue de Maupassant Nîmes

Mardi 7 mars 18 h 30

-Extraits du film de Max Paul Fouchet

Cuba : L’art et la révolution

-Interview de Fidel Castro

Interview exclusive et intégrale du chef d'Etat cubain Fidel CASTRO par Jean Luc MANO, directeur de l'information de France 2 en 1994, réalisée au Palais de la Révolution à La Havane. Le "lider Maximo" aborde les sujets suivants :- La crise politique à Cuba et l'exode massif des "balseros".- Les réformes économiques envisagées pour adapter le socialisme à l'économie de marché.- Une hypothétique rencontre avec le président Bill CLINTON.- L'isolement géopolitique de Cuba.- Les relations avec l'Europe.- La démocratie et les droits de l'homme à Cuba.- Les prochaines élections législatives.- Sa retraite éventuelle du pouvoir.- La question de sa propre postérité face à l'Histoire.-

Echange d’avis sur cuba aujourd’hui dans la convivialité

Fidel Castro 2.JPG

22/01/2017

LE "CHE" GUEVARA EN BOLIVIE "LES RAISONS D'UN ÉCHEC"

SLVIE COSTIERES – CMCAS LANGUEDOC

Salle Verdier 222rue de Maupassant Nîmes

CONFÉRENCE Yves VERDEIL

Mardi 14 févier 2017 18 h 30

LE « CHE »Guevara en BOLIVIE

Les raison d’un échec

Peut-on exporter la révolution ?

Le Che.JPG

Alors qu'il est jeune étudiant en médecine, Guevara voyage à travers l'Amérique latine, ce qui le met en contact direct avec la pauvreté dans laquelle vit une grande partie de la population. Son expérience et ses observations l'amènent à la conclusion que les inégalités socio-économiques ne peuvent être abolies que par la révolution. Il décide alors d'intensifier son étude du marxisme et de voyager au Guatemala afin d'apprendre des réformes entreprises par le président  Jacobo Arbenz Guzmán, renversé quelques mois plus tard par un coup d'État appuyé par la CIA. Après le renversement d'Arbenz, Guevara arrive au Mexique où il rencontre Fidel Castro, expulsé de Cuba après une tentative d'insurrection armée contre la dictature de Batista. Fidel veut créer un groupe de combattants pour reprendre la lutte. Entre les deux hommes l'accord est total et Guevara fait partie des 82 révolutionnaires qui, le 25 novembre 1956, rallient Cuba à bord du Granma."

Après plus de deux ans de guérilla durant laquelle Guevara devient commandant, ce groupe prend le pouvoir à Cuba en renversant le dictateur Fulgencio Batista en 1959.

En 1965, après avoir dénoncé l'exploitation du tiers monde par les deux blocs de la guerre froide, il disparaît de la vie politique et quitte Cuba avec l'intention d'étendre la révolution. Il se rend d'abord au Congo-Léopoldville, sans succès, puis en Bolivie où il est capturé et exécuté sommairement par l'armée bolivienne entraînée et guidée par la CIA.

Le Che2.JPG